Une nouvelle étude sur l’interaction pesticides-maladies et le renforcement des maladies pour les abeilles soumis à des pesticides soi-disant sans danger pour les pollinisateurs :

Un début d’explication à la disparition des abeilles

« L’infection par Nosema ceranae, un parasite responsable de la nosémose, entraîne une plus forte mortalité des abeilles lorsque celles-ci sont exposées à de faibles doses d’insecticides. C’est ce que viennent de mettre en évidence des chercheurs du Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement (LMGE, CNRS/Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand 2) et du Laboratoire de Toxicologie Environnementale (LTE, INRA Avignon). Ces résultats sont publiés dans la revue PLoS ONE. »

Lire la suite de l’article.

Extrait : « Ce travail indique également que des doses d’insecticides considérées comme ne pouvant entrainer la mort expriment pourtant un potentiel toxique létal pour des organismes parasités et donc fragilisés. »

Publié le 11 juillet 2011

Sources :
www.science.gouv.fr
– CNRS. « Pathogènes et insecticides : un cocktail mortel pour les abeilles ». Communiqué de presse du 7 juillet 2011.

Références :
– « Exposure to Sublethal Doses of Fipronil and Thiacloprid Highly Increases Mortality of Honeybees Previously Infected by Nosema ceranae. » C. Vidau, M. Diogon, J. Aufauvre, R. Fontbonne, B. Viguès, J-L. Brunet, C. Texier, D.G. Biron, N. Blot, H. El Alaoui, L.P. Belzunces, F. Delbac.
PLoS One. Consulter le site web

Contacts :
Frédéric Delbac | 04.73.40.78.68 |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.