Une nouvelle étude sur l’interaction pesticides-maladies et le renforcement des maladies pour les abeilles soumis à des pesticides soi-disant sans danger pour les pollinisateurs :

Un début d’explication à la disparition des abeilles

“L’infection par Nosema ceranae, un parasite responsable de la nosémose, entraîne une plus forte mortalité des abeilles lorsque celles-ci sont exposées à de faibles doses d’insecticides. C’est ce que viennent de mettre en évidence des chercheurs du Laboratoire Microorganismes : Génome et Environnement (LMGE, CNRS/Université Blaise Pascal Clermont-Ferrand 2) et du Laboratoire de Toxicologie Environnementale (LTE, INRA Avignon). Ces résultats sont publiés dans la revue PLoS ONE.”

Lire la suite de l’article.

Extrait : “Ce travail indique également que des doses d’insecticides considérées comme ne pouvant entrainer la mort expriment pourtant un potentiel toxique létal pour des organismes parasités et donc fragilisés.”

Publié le 11 juillet 2011

Sources :
www.science.gouv.fr
– CNRS. “Pathogènes et insecticides : un cocktail mortel pour les abeilles”. Communiqué de presse du 7 juillet 2011.

Références :
– “Exposure to Sublethal Doses of Fipronil and Thiacloprid Highly Increases Mortality of Honeybees Previously Infected by Nosema ceranae.” C. Vidau, M. Diogon, J. Aufauvre, R. Fontbonne, B. Viguès, J-L. Brunet, C. Texier, D.G. Biron, N. Blot, H. El Alaoui, L.P. Belzunces, F. Delbac.
PLoS One. Consulter le site web

Contacts :
Frédéric Delbac | 04.73.40.78.68 |

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.