Connaissez-vous Sainte-Alauzie ? A proximité de ce petit village du Quercy Blanc, à une trentaine de kilomètres de Cahors, la fédération départementale des chasseurs du Lot a fait semer un hectare de fleurs « rustiques » pour y attirer le petit gibier.
Les graines, fournies par un grand semencier, ont été semées à la main et le cahier des charges prévoyait « des fleurs pas chères » et « une floraison continue du printemps jusqu’au dernières gelées » Les chasseurs prévoient d’étendre l’expérience l’an prochain. C’est vrai qu’un hectare pour le petit gibier ce n’est pas grand-chose … mais l’idée est là.

Les botanistes du cru ont déjà proposé leurs services pour ajouter à la sélection standard grand public des fleurs plus typiques du terroir. Nous n’avons pas d’écho des apiculteurs du département mais, dans le doute, on les félicitera tout de même pour ce qu’on suppose être un « entrisme » subtil et bien conduit. Au fond, c’est peut-être tout simplement le journaliste de La Dépêche qui a raison lorsqu’il titre son reportage « Des chasseurs, la fleur au fusil » !

Simonpierre DELORME   ()

 

Sources :

Cet écho a été publié dans la rubrique « Revue de presse » d’Abeilles & fleurs N° 677 de novembre 2006. Il reprend une nouvelle publiée en page 19 du numéro du 11 octobre 2006 de l’édition du Lot de La Dépèche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.