La « teigne de la cire »

La tarma della cera, la « mite » ou la « teigne de la cire », c’est le nom italien de notre fausse teigne (grande fausse teigne Galleria mellonella ou petite fausse teigne Achroea grisella). Présente dans les colonies faibles ou malades et dans les ruches trop peu peuplées, on ne s'en débarrasse que par le froid.

Le bourdon terrestre, espèce invasive

Il y a déjà plusieurs siècles, quand les Européens ont conquis le monde, il y ont implanté leur bétail, leurs légumes, leurs fruits ... et les pollinisateurs correspondants. Les bourdons locaux ne faisaient pas toujours le poids et notre bestiole s'est révélée plus exploratrice, plus adaptable, plus conquérante, bref plus invasive qu'il n'était prévu !

L’abeille africanisée : un vrai souci aux USA

Les abeilles africanisées, les « abeilles tueuses » de la presse à sensation, ces métisses agressives et essaimeuses nées au Brésil en 1957, et remontées vers le Nord, sont maintenant présentes dans 11 des Etats-Unis. Tout est fait pour limiter leur progression mais les solutions radicales sont impossibles car elles supprimeraient également les abeilles européennes, plus douces. Il n'est pas question de supprimer des pollinisateurs de plus en plus indispensables et dont la disparition provoquerait une catastrophe alimentaire. Alors ? Alors, on s'organise pour « faire avec » et pour tenter d'améliorer le long terme. Ce n'est pas gagné ...

Prison et pilori pour vol de ruches en 1828

Ces dernières années, nos campagnes et surtout les ruchers isolés, ont connu de nombreux vols de ruches. Le mal n'est pas nouveau, hélas, mais, en 1828, une ruche valait plus cher et la justice avait la main plus lourde qu'aujourd'hui.

Bien réunir ses colonies

La réunion de colonies avant l'hivernage les renforce pour affronter l'hiver. Mieux vaut des reines jeunes et un orphelinage artificiel car le choix des abeilles ne sera pas forcément ce qu'avait souhaité ou prévu l'apiculteur.

Normes de qualité pour le miel à usage médical des abeilles sans dard

L'apiculture s'occupe des abeilles mellifères, la "méliponiculture" des 500 espèces d'abeilles sans dard qui appartiennent à ce sous-ordre, exploitées en Amérique centrale depuis les Mayas. Leurs "miels," qui n'ont pas droit à cette appellation selon les normes de l'Organisation Mondiale du Commerce, sont généralement plus acides et il sont très utilisés par toutes les médecines populaires de la région. Une incroyable richesse, une incroyable diversité, une incroyable pagaille pour les répertorier, les nommer, leur donner des normes de qualité qui permettront de les populariser en dehors de leurs zones locales.

Le silence des abeilles

Dans une région de Chine ou, conséquence d'un usage intensif de pesticides, les abeilles ont disparu, des centaines d'ouvriers agricoles fécondent eux-mêmes les fleurs des poiriers...

Du venin d’abeilles pour Mick Jagger

En 1981, Mick Jagger fait un long séjour en Amérique du Sud pour les prises du film "Fitzcarraldo." Pour tenter d’allonger un pénis qu’il trouve vraiment trop petit, le chef des Rolling Stones décide de le faire piquer par des abeilles !
Andrena cineraria

PLUS DE CUIRASSIERS ? ENVOYEZ LES CHEVAU-LEGERS !

Pour les agriculteurs d'Amérique du Nord, la nécessité de la pollinisation est une évidence vitale et le syndrome d'effondrement des colonies une menace immédiate. Pour la surmonter, on peut lutter contre les pesticides et leurs suites, le varroa, les maladies, le manque d'hygiène, la monotonie des pollens restés disponibles et tant d'autres choses. On peut aussi prévoir des stratégies de contournement en utilisant les cousines de nos abeilles mellifères.