Normes de qualité pour le miel à usage médical des abeilles sans dard

L'apiculture s'occupe des abeilles mellifères, la "méliponiculture" des 500 espèces d'abeilles sans dard qui appartiennent à ce sous-ordre, exploitées en Amérique centrale depuis les Mayas. Leurs "miels," qui n'ont pas droit à cette appellation selon les normes de l'Organisation Mondiale du Commerce, sont généralement plus acides et il sont très utilisés par toutes les médecines populaires de la région. Une incroyable richesse, une incroyable diversité, une incroyable pagaille pour les répertorier, les nommer, leur donner des normes de qualité qui permettront de les populariser en dehors de leurs zones locales.
Andrena cineraria

PLUS DE CUIRASSIERS ? ENVOYEZ LES CHEVAU-LEGERS !

Pour les agriculteurs d'Amérique du Nord, la nécessité de la pollinisation est une évidence vitale et le syndrome d'effondrement des colonies une menace immédiate. Pour la surmonter, on peut lutter contre les pesticides et leurs suites, le varroa, les maladies, le manque d'hygiène, la monotonie des pollens restés disponibles et tant d'autres choses. On peut aussi prévoir des stratégies de contournement en utilisant les cousines de nos abeilles mellifères.

Qui tue les abeilles ? C’est Bruno Le Maire ! Qui tue les tomates ?

Tous les ans, Bruno Le Maire, ministre de l'agriculture, ré-autorise telle ou telle variante du Cruiser. Et le lent empoisonnement de notre pays continue. Bruno Le Maire a défendu et fait voter une loi, qui donne le monopole des semences aux trust mondialisés et interdit aux agriculteurs de réutiliser leurs propres semences ! Il a aussi autorisé - presque en cachette - le Cruiser sur le colza, une des plantes mellifères les plus importantes.