Le bourdon terrestre, espèce invasive

Il y a déjà plusieurs siècles, quand les Européens ont conquis le monde, il y ont implanté leur bétail, leurs légumes, leurs fruits ... et les pollinisateurs correspondants. Les bourdons locaux ne faisaient pas toujours le poids et notre bestiole s'est révélée plus exploratrice, plus adaptable, plus conquérante, bref plus invasive qu'il n'était prévu !
Andrena cineraria

PLUS DE CUIRASSIERS ? ENVOYEZ LES CHEVAU-LEGERS !

Pour les agriculteurs d'Amérique du Nord, la nécessité de la pollinisation est une évidence vitale et le syndrome d'effondrement des colonies une menace immédiate. Pour la surmonter, on peut lutter contre les pesticides et leurs suites, le varroa, les maladies, le manque d'hygiène, la monotonie des pollens restés disponibles et tant d'autres choses. On peut aussi prévoir des stratégies de contournement en utilisant les cousines de nos abeilles mellifères.