100 bistrots à nectar en Hollande

Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Si le papillon est plus populaire que l'abeille, si la disparition des papillons se remarque plus que celle des abeilles solitaires ou eusociales, il convient de les associer. Les "bistrots à nectars" ne sont pas de vrais bistrots mais c'est une façon esthétique et intelligente de rappeler au "vulgum pecus" que nos bestioles favorites sont en grand danger. Si la pédagogie est également une affaire de répétition, il vaut mieux que ce soit aussi sympathique. Approchez, approchez, papillons, abeilles solitaires, bourdons et autres : aujourd'hui on régale gratis !
Andrena cineraria

PLUS DE CUIRASSIERS ? ENVOYEZ LES CHEVAU-LEGERS !

Pour les agriculteurs d'Amérique du Nord, la nécessité de la pollinisation est une évidence vitale et le syndrome d'effondrement des colonies une menace immédiate. Pour la surmonter, on peut lutter contre les pesticides et leurs suites, le varroa, les maladies, le manque d'hygiène, la monotonie des pollens restés disponibles et tant d'autres choses. On peut aussi prévoir des stratégies de contournement en utilisant les cousines de nos abeilles mellifères.