respirer l'air de la ruche et l'odeur de la propolis

Expirez ! Soulevez le couvercle ! Inspirez !

A l’ouverture d’une ruche, certains vieux apiculteurs plongent avec délices leurs narines au dessus de la colonie pour inspirer séance tenante un bon bol d’air de ruche à la bonne température. C’est bon pour les poumons, disent-ils, pour les sinus et le système immunitaire en général. Une famille allemande organise des "cures" de ce produit de la ruche encore peu connu.