FAIBLESSE GENETIQUE DE L’ABEILLE FACE AUX PESTICIDES

Chez les apiculteurs, il est parfois de bon ton de dire que l'abeille mellifère est là depuis tellement longtemps, qu'elle en a tellement vu d'autres, qu'elle s'adapte si bien à tous les changements, ... bref, qu'elle saura aussi passer avec succès les épreuves actuelles : mondialisation, parasites, maladies, métissage, et même les pesticides ! La publication du séquencement des gènes dans le génome de l'abeille ne soutient pas vraiment cet optimisme.

COMMENT SE FABRIQUE UN INSECTE SOCIAL

Pour la 100ème entrée de ce blog, fallait-il une très courte anecdote, une petite question restée jusqu'ici sans réponse, une admonestation à relire les 99 entrées précédentes ? Voila déjà un joli texte synthétique d'Edward Wilson : Comment se fabrique un insecte social. Sinon, la série continue. On vous a déjà préparé une jolie surprise pour la 200ème entrée.

My name is Beetle, James Beetle (2/2)

Voici donc le second article consacré aux recherches sur les micro-drones, voire les cyber-insectes qu'on tente de créer. Rêvons au jour prochain où l'humble coléoptère qui se posera sur le rebord de notre fenêtre ou le dossier de notre chaise-berceuse, cachera (peut-être) une micro-caméra dans sa chitine, ou un micro-micro dans les poils de son thorax ou encore un micro-lance-flamme sous son proboscis, pour nous offrir enfin une vie vraiment pleine de surprises.

Mouches publicitaires

Le jargon publicitaire utilise un mot : le "buzz," qui prend enfin ici tout son sens. A la Foire du livre de Francfort en 2009, un éditeur allemand dont la mouche est l’emblème (Eichborn, repris depuis octobre 2011 par la maison Bastei Lübbe, de Cologne) choisit de faire transporter pendant quelques heures des bannières publicitaires ultra-légères dans les halles de la Foire. Le plus intéressant est la réaction des gens montrés dans la vidéo. Les 200 diptères s'en sont tirés sans dommage et sont entrés dans l'histoire de la publicité avant de mourir quelques semaines après, durée de vie oblige.

Tout Charles Darwin sur internet

24 novembre 1859 : Première publication de l'ouvrage fondamental de Charles Darwin "De l'origine des espèces au moyen de la sélection naturelle" En 2009, on fête le 150ème anniversaire de la parution, le 200ème anniversaire de la naissance du grand naturaliste et la mise à disposition sur Internet de l'ensemble des archives et des travaux de Darwin détenus par l'université de Cambridge. Sélection naturelle, évolution et formation des espèces, darwinisme : des théories dont on a un peu parlé à cette occasion et qui demandent toujours des explications et des commentaires.

ABEILLON 007, VOTRE MISSION …

De tous temps, les humains ont utilisé les animaux comme auxiliaires d'attaque et de défense et comme cobayes pour tester sur eux pleins de choses désagréables. L'avantage des insectes, c'est que cela ne coûte presque rien et s'éduque très facilement, que leurs performances sont infiniment supérieures à celles de tous les autres animaux et encore plus des outils électroniques, et que tout le monde se contrefiche de ce qui pourrait leur arriver.

Les animaux dans la guerre : ils n’eurent pas le choix

Les Britanniques ont érigé à Londres un monument pour célébrer le souvenir des animaux de la Grande Guerre et de celles qui ont suivi. La première guerre mondiale a en effet « consommé » des millions d'animaux, auxiliaires requis, chevaux (huit millions pour la seule armée britannique), chiens, pigeons voyageurs, mules, éléphants, chameaux et même vers-luisants.

Les bourdons déclinent au Royaume Uni

Les différentes espèces de bourdons Bombus, sont aussi des pollinisateurs parfois indispensables dans des zones où une riche végétation particulière permet l'existence de toute une faune très diversifiée. Il n'y a pas que le "mitage" des territoires et le remplacement de la flore indigène par d'autres qui menacent les bourdons. Dans ces zones à protéger, la Fondation Britannique pour la Conservation des Bourdons a réclamé l'interdiction des activités apicoles.

Quelle couleur « mode » pour mes abeilles ? Orange bien sûr !

La pollinisation du potiron est parfois délicate dans la mesure où les fleurs mâles et les fleurs femelles ne fleurissent pas toujours exactement en même temps. Pour polliniser ses potirons, la Hollande devrait-elle dorénavant acheter ses abeilles aux Suédois ? C'est la théorie farfelue d'un apiculteur du Flevoland qui prétend pouvoir développer une abeille (très) spécialisée.

Une abeille de Carniole un peu jaune

Alertés par ce Hollandais un peu farfelu qui prétendait que les abeilles « jaunes » qu'il importait de Suède faisaient merveille sur les fleurs « jaunes » de ses potirons, nous avons mené l'enquête ... et fait chou-blanc. En Norvège pourtant, on s'inquiète parce que les « carniques » locales ont parfois des anneaux jaunes ! En fait la couleur n'est pas, pour les races d'abeilles, un critère synthétique et les variations naturelles existent sans être signe d'hybridation.

Un peu d’art dans ce monde de brutes

Dans le monde contemporain, les abeilles sont à la mode. Puisque le monde contemporain est un monde de plus en plus urbanisé, les abeilles urbaines sont à la mode. Les artistes urbains intègrent donc nos abeilles dans leurs œuvres de plein air. Le résultat est souvent inattendu.

Hambourg : un miel d’aéroport des plus cotés.

Le miel de l’aéroport, ce sous-produit des études environnementales, est devenu un cadeau apprécié que l’on offre aux visiteurs de marque dans tous les aéroports. A l'époque où fut publié cet écho, dans Abeilles & fleurs N° 664 de septembre 2005 c'était un scoop pour les apiculteurs français ! Depuis lors, les aéroports de l'hexagone se sont mis à la page et tous ont maintenant leur(s) apiculteur(s). Réjouissons nous !

Où est passée l’abeille britannique ?

B... as in BRITISHNESS ! Britishness as in British BEEF, British BEER, British BEES ! Well, regarding the British Bees, the plot thickens... Depuis Varroa destructor, l'abeille britannique est en pleine déconfiture et on doit aujourd'hui en importer d'Australie, de Nouvelle-Zélande et même d'Europe continentale. Fasse le Ciel qu'un imbécile n'aille pas en chercher n'importe où, important n'importe quoi avec elles !

100 bistrots à nectar en Hollande

Les ennemis de mes ennemis sont mes amis. Si le papillon est plus populaire que l'abeille, si la disparition des papillons se remarque plus que celle des abeilles solitaires ou eusociales, il convient de les associer. Les "bistrots à nectars" ne sont pas de vrais bistrots mais c'est une façon esthétique et intelligente de rappeler au "vulgum pecus" que nos bestioles favorites sont en grand danger. Si la pédagogie est également une affaire de répétition, il vaut mieux que ce soit aussi sympathique. Approchez, approchez, papillons, abeilles solitaires, bourdons et autres : aujourd'hui on régale gratis !