L’OCELLE CENTRAL DE LA LIBELLULE

Chez nos abeilles eusociales, les trois petits yeux sur le sommet de la tête servent essentiellement à voir les UV solaires à travers les nuages. Ils aident à l'orientation et peut-être à la stabilité de la navigation. Mais pour une espèce de libellule, l'ocelle central est doté de propriétés particulières qui servent en période de reproduction.

POUR LES « CHAUFFEUSES », RIEN NE VAUT UN BON POMPISTE

Dans les peuples d'abeilles mellifères, celles des ouvrières qui se dépensent pour chauffer le couvain sont des "travailleuses d'élite," chargées d'une tâche fondamentale. C'est pourquoi une équipe spéciale s'affaire pour les approvisionner sans relâche avec le meilleur carburant qui soit : le miel de la ruche. Les chercheurs de Würzburg ont pu mettre en évidence ce comportement, cette équipe, cette tâche spécialisée jusqu'alors inconnus.

Japanese giant hornet scout killed by Asian bees

This clip shows Japanese Giant Hornets and Asian Honeybees. Both are very different from their European counterparts, in terms of individual size, size of colonies, tactics, lethal temperatures etc. Japanese Giant Hornets also are very different from the so-called « frelon asiatique » presently spreading over Europe at an impressive pace. Evolution has allowed Asian HB to develop a strategy of defense that European HB, in view of those differences, should not be able to re-invent, either now, or later.

« Deus creavit, Linnaeus disposuit »

Savez vous encore pourquoi nous parlons d'Apis mellifera mellifera L. ? Bien sur on vous l'a expliqué lors de vos cours d'apiculture mais peut-être est ce un peu vieux... sauf si vous avez choisi de devenir un entomologiste distingué car alors vous commencez à comprendre comment fonctionne la TAXINOMIE, le système de classement et de détermination des êtres vivants conçu par Carl von Linné, il y a plus de 300 ans.

My name is Butterfly, James Butterfly (1/2)

Vous avez déjà une peur bleue des insectes, des bébêtes qui volent, rampent, courent, et bien entendu piquent ? Vous savez que cette phobie n'est absolument pas justifiée objectivement, mais une phobie n'est pas une chose rationnelle et vous n'y pouvez pas grand chose. On peut se demander alors ce que ça va devenir, lorsque la mouche ou le papillon qui passent seront susceptibles à tout moment de camoufler caméras, et enregistreurs divers, voire ondes paralysantes ou gaz innervant. Là vous aurez vraiment des raisons objectives d'avoir peur.

Le colza génétiquement modifié est dangereux pour les abeilles, les papillons, les oiseaux.

En 2005, suite à une étude de 4 ans qui avait coûté 8,5 millions d'euros et mobilisé 150 chercheurs, la Grande-Bretagne concluait que le colza OGM était une menace sérieuse pour de nombreuses espèces. "Le destin des OGM est scellé, du moins pour le futur prévisible" annonçait l'"Observer". Pourtant, au Canada et aux États-Unis, on cultivait déjà de grandes surfaces en OGM.

Les abeilles récoltent aussi sur les OGM

Le miel est un produit naturel qui doit inspirer confiance. Or les abeilles sont les grandes oubliées de la législation sur les parcelles OGM. Capables de butiner dans un rayon de 7km mais incapables de discriminer entre les pollens, comment éviteraient-elles de visiter une parcelle d'OGM simplement clôturée à côté d'une autre non-OGM ? Plus grave encore : comment éviter de contaminer les parcelles non-OGM voisines ?

Hornets from Hell

This clip shows Japanese Giant Hornets wiping out an (imported European) honeybee hive. The latter part of the clip shows "the bees' payback", according to the presentation by National Geographic. Yes but those bees are not the same anymore since they belong to a different (Japanese) species. Source : National Geographic.

TU N’ES PAS DE MON CLAN, JE LE SENS (les hydrocarbures cuticulaires 2/2)

Phéromones royales, hydrocarbures cuticulaires ; vous vous souvenez que ces substances sont aussi un support de communication chimique, pour marquer le peuple, marquer la caste, marquer la fécondité. Cette DISCRIMINATION olfactive peut-elle AUSSI s'appliquer A L'INTÉRIEUR du peuple, entre les diverses sous-familles, en permettant aux "supersisters," aux "vrais sœurs", celles qui sont filles d'un même faux-bourdon, de se reconnaître et de se différencier de leurs autres demi-sœurs ?

DIEU SAUVE LA REINE ! (les hydrocarbures cuticulaires 1/2)

Sur le palais de Buckingham, le Royal Standard est bien visible. Il indique la présence de la Reine et rappelle que l'ordre protecteur règne sur le pays. Dans un nid d'abeilles eusociales ou dans une fourmilière, les phéromones royales maintiennent le bon ordre dans la colonie. Mais que se passe-t-il si le peuple se développe trop vite ou trop loin, si la reine vieillit et que ses marqueurs royaux faiblissent, si certaines ouvrières en révolte cherchent à les contrefaire ... ?
respirer l'air de la ruche et l'odeur de la propolis

Expirez ! Soulevez le couvercle ! Inspirez !

A l’ouverture d’une ruche, certains vieux apiculteurs plongent avec délices leurs narines au dessus de la colonie pour inspirer séance tenante un bon bol d’air de ruche à la bonne température. C’est bon pour les poumons, disent-ils, pour les sinus et le système immunitaire en général. Une famille allemande organise des "cures" de ce produit de la ruche encore peu connu.

Le réchauffement climatique, des mammouths aux fourmis

Il paraît que nous les humains ne sommes plus responsables de la disparition des mammouths. Ils auraient été victimes du réchauffement climatique rapide qui s'est produit vers -10 000 avant J.C. Mais alors si un nouveau réchauffement rapide est à prévoir, quel en sera l'impact sur la faune et la flore d'aujourd'hui ?

La « teigne de la cire »

La tarma della cera, la « mite » ou la « teigne de la cire », c’est le nom italien de notre fausse teigne (grande fausse teigne Galleria mellonella ou petite fausse teigne Achroea grisella). Présente dans les colonies faibles ou malades et dans les ruches trop peu peuplées, on ne s'en débarrasse que par le froid.