LES BELLES HISTOIRES

A CHYPRE, LES ABEILLES ETOUFFENT LES FRELONS TROP CURIEUX (2/2)

A Chypre, la race locale de l'abeille européenne (Apis mellifera cypria) a inventé contre son principal prédateur, le frelon oriental (Vespa orientalis), une stratégie élaborée, en combinant DEUX techniques, en emballant et en chauffant MAIS AUSSI en étouffant l'éclaireur par recouvrement et fermeture des stigmates. C'est l'asphyxia-balling, un nouveau comportement de défense, jusque là inconnu dans le règne animal.

DIEU SAUVE LA REINE ! (les hydrocarbures cuticulaires 1/2)

Sur le palais de Buckingham, le Royal Standard est bien visible. Il indique la présence de la Reine et rappelle que l'ordre protecteur règne sur le pays. Dans un nid d'abeilles eusociales ou dans une fourmilière, les phéromones royales maintiennent le bon ordre dans la colonie. Mais que se passe-t-il si le peuple se développe trop vite ou trop loin, si la reine vieillit et que ses marqueurs royaux faiblissent, si certaines ouvrières en révolte cherchent à les contrefaire ... ?

LE PETIT MARCEL CHEZ LES ABEILLES

Un simple son, une odeur, une saveur, peuvent parfois ranimer des souvenirs qu’on croyait oubliés et vous ramener d’un coup à votre passé. C’est la célèbre histoire de la « petite madeleine » de Marcel Proust.
Et bien le système fonctionne aussi chez les abeilles. La perception soudaine d’une odeur particulière suffit parfois pour enclencher l’envol d’un paquet de butineuses de la ruche vers la source correspondante.

C’EST L’HEREDITE DU PERE QUI FAIT LA DANSEUSE

Les danses constituent un des codes de communication les plus élaborés qui soient. La butineuse peut, par le mouvement de sa danse, par les vibrations et par les sons qui l’accompagnent, donner rapidement les renseignements utiles pour retrouver les sources de nourriture disponibles et accélérer l’enthousiasme de ses camarades (ou au contraire le ralentir lorsque la source s’épuisera).

MON BUTIN : NECTAR, POLLEN, PÉTALES

Les abeilles récoltent sur les fleurs le jus sucré du nectar, pour l’énergie qu’elles vont consommer, et les protéines du pollen pour la croissance de leurs jeunes. Certaines solitaires, comme les mégachiles, y ajoutent des feuilles soigneusement coupées pour tapisser le nid qu’elles vont construire dans les cavités des bois. Les raffinées préfèrent les pétales.
Publicité

Passé, Présent, Futur

Le pollen : la sexualité secrète des fleurs

Pour faire des bébés, il faut être deux. Quand on a les pieds bien enracinés dans le sol, il faut trouver une solution. Les plantes à fleurs ont inventé les étamines et le pollen, ces merveilleux grains de pollen que le vent ou les insectes (et particulièrement les abeilles) transportent d'une fleur aux autres pour une pollinisation croisée. La toute nouvelle publication française d'un ouvrage d'art anglais permet de voir grâce au microscope la diversité, la beauté, la rigueur de l'architecture des grains de pollen. Si l'immensément grand de l'espace nous fascine toujours, l'immensément petit tout autour de nous est tout aussi admirable. Allez voir !

Les autres bestioles

Une coccinelle au service d’une guêpe

Une espèce de guêpe a trouvé un moyen original d'assurer la survie de sa descendance: elle force une coccinelle à devenir la garde du corps de sa larve. La guêpe pond son œuf dans le corps de la coccinelle. Parvenue à l'état de larve, elle s'extirpe du corps de la coccinelle et tisse son cocon dans ses pattes. La coccinelle, en partie paralysée par le cocon de son parasite, retrouve la liberté à l'éclosion de la guêpe.

Climat / OGM / Pesticides

Spécial COP21

SOYEZ GENTILS AVEC LES NEONICOTINOÏDES, S’IL VOUS PLAÎT ! (Le Ministère de l’Agriculture des USA triche un peu…)

Le 28 octobre 2015, un entomologiste chef de service au ministère étatsunien de l'agriculture, accusait sa hiérarchie d'avoir supprimé des résultats de recherche susceptibles de mettre en cause l'utilisation d'une classe répandue de pesticides (les néonicotinoïdes), un des gros moteurs de revenus de l'industrie agrochimique.

La pollution lumineuse est un danger pour les êtres vivants.

La quasi-totalité des humains qui habitent l’Europe et les États-Unis vivent aujourd’hui dans des zones où la pollution lumineuse est telle qu’ils ne peuvent plus voir la voie lactée à l’œil nu. Même pour apercevoir le baudrier d’Orion en hiver, il leur faudra bientôt aller se cacher dans une ruelle sombre ou entre les arbres de leur jardin.

FAIBLESSE GENETIQUE DE L’ABEILLE FACE AUX PESTICIDES

Chez les apiculteurs, il est parfois de bon ton de dire que l'abeille mellifère est là depuis tellement longtemps, qu'elle en a tellement vu d'autres, qu'elle s'adapte si bien à tous les changements, ... bref, qu'elle saura aussi passer avec succès les épreuves actuelles : mondialisation, parasites, maladies, métissage, et même les pesticides ! La publication du séquencement des gènes dans le génome de l'abeille ne soutient pas vraiment cet optimisme.

NOS ABEILLES MELLIFERES

Biologie et comportement des abeilles mellifères